Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 21:14

Dans sa compilation Le Festin des loups. Collabos, profiteurs et opportunistes sous l'Occupation (Paris, La Librairie Vuibert, janvier 2014), David Alliot consacre un chapitre à Maud de Belleroche. Il y reprend, page 242, un paragraphe des mémoires de celle-ci :

« Je l'ai rencontré [Robert Brasillach] en sortant de L'Écho de la France où il écrivait des articles. On a tout de suite sympathisé. On allait à la piscine Molitor ensemble. Robert Brasillach n'était pas fait pour le sport, il était tout rondouillard. Lui c'était la culture grecque qui le fascinait. On discutait et on s'amusait ensemble. J'avais pour lui une admiration mêlée de curiosité car il était très intelligent, il avait une culture générale prodigieuse. Il était aussi différent des autres. Il avait un côté très idéaliste, très pur. Pour lui, l'Europe, c'était une sorte de vaste Grèce antique. Malheureusement, nous n'avons jamais eu de relations intimes tous les deux. Brasillach était homosexuel, il avait une élégance féminine dans ses manières et dans son comportement. »

Publié par ARB

Présentation

  • : ARB
  • ARB
  • : Blog de l'association littéraire des ARB ("Amis de Robert Brasillach")
  • Contact

Recherche