Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2019 7 13 /10 /octobre /2019 19:08

Grande photo de Maurice Bardèche, en compagnie de Pierre-Antoine Cousteau, en page 41 du dernier numéro du magazine Réfléchir & Agir (n°63, automne 2019), pour illustrer un article intitulé "Quand l'extrême-droite était sioniste". Ce que ne fut assurément jamais Bardèche :

- "tous ceux qui croient qu'une des plus grandes hypothèques qui pèsent sur le monde occidental est qu'il est un monde à direction juive, où la puisse juive ne tolère sous des noms divers que des exécutants qui lui soient intégralement dévoués, ne peuvent considérer Israël que comme une base territorial qui rend des services puissants à l'internationale juive répandue dans le monde entier.

- "L'État d'Israël a besoin pour sa sécurité de devenir maître de tout le Proche-Orient et d'étendre son protectorat sur l'ensemble des États arabes sans exception, après les avoir désarmés et réduits à l'impuissance, ou bien il est condamné à disparaître d'une façon ou d'une autre, dans des circonstances dramatiques."

Robert Brasillach est pour sa part évoqué dans un portrait de François Brigneau, en pages 12 à 14 du même numéro, d'après la biographie publiée par Anne Le Pape chez Pardès.

Publié par ARB - dans REVUE DE PRESSE MAURICE BARDECHE

Présentation

  • : ARB
  • : Blog de l'association littéraire des ARB ("Amis de Robert Brasillach")
  • Contact

Recherche