Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 12:22

Vient de sortir, dans la collection "Qui suis-je ?" des éditions Pardès, une remarquable biographie de l'auteur d'A Fresnes au temps de Robert Brasillach, par Anne Le Pape, journaliste au quotidien Présent et ancienne directrice des éditions François Brigneau.

Plusieurs pages y sont consacrées au "grand frère" Robert Brasillach, la personne qui a le plus marqué Brigneau à la fin de la guerre et pendant son séjour dans les geôles de la Libération (pages 20 à 26). L'auteur des Poèmes de Fresnes est mentionné sept autres fois, Brigneau n'ayant jamais manqué une occasion d'évoquer son souvenir. Ceci permet à Anne Le Pape de nous apprendre ou de nous rappeler que : 

- c'est « au cours d'une soirée d'été autour du souvenir de Robert Brasillach », réunissant Maurice Bardèche, Jean Madiran, Romain Marie (Bernard Antony) et François Brigneau, que l'idée du quotidien Présent a pris forme (page 50) ;

- Brigneau cessa de collaborer au Spectacle du monde lorsque son article « Brasillach sur l'autre rive » parut en novembre 1983 avec des coupures (page 54) ;

- des propos de Brigneau sur Brasillach avaient également été coupés au montage lors d'un passage à la radio en 1947 (page 82) ;

- Brigneau donna une causerie sur Brasillach à l'institut Saint-Pie-X, en novembre 1992 (page 84) ;

- Brigneau « a découvert le vieux maître [Charles Maurras] grâce à Brasillach qui, pour la première fois, lui a fait lire un de ses ouvrages. » (page 110) ;

- dans Le Curé de Cucugnan, Brigneau termine son récit « sur l'image de Maurras récitant quelques lignes des Poèmes de Fresnes » (page 110) ;

- Brigneau a « mis longtemps à comprendre le dernier mot tracé par son ami avant d'être conduit au poteau : "accepter", puis en a saisi toute la dimension religieuses. » (page 113).

PMH.

 

 

Publié par ARB
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 12:17

(cliquer sur l'image pour voir l'entretien)

(cliquer sur l'image pour des précisions sur ces douze volumes)

 

 

 

Publié par ARB
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 10:11

Taubira en singe, le FN, les "chambres à gaz" et l'Islam

Ajoutée le 17 juil. 2014 - Vincent Reynouard

Dans cet éditorial, Vincent Reynouard part de la lourde condamnation, le 15 juillet dernier, de l'ex-candidate FN Anne-Sophie Leclère par le tribunal de grande instance de Guyane pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe. Il explique pourquoi, dans la logique républicaine, la "liberté d'expression" invoquée par le FN ne saurait ici s'appliquer car "le racisme, on sait où ça a mené." Vincent Reynouard dénonce alors l'erreur stratégique de Marine Le Pen qui a cru qu'en se déclarant démocrate et qu'en avalisant l'histoire officielle tout en disant : "C'est du passé, nous, c'est le futur qui nous intéresse", elle serait débarrassée du problème de la "Shoah" et des "chambres à gaz". Les propos de l'avocat qui a plaidé contre Anne-Sophie Leclère et qui rappelle que Hitler est arrivé au pouvoir démocratiquement montrent l'inefficacité de cette stratégie. S'appuyant de plus sur le Bulletin officiel de l'Éducation nationale à propos de l'enseignement de la "Shoah" à l'école élémentaire, Vincent Reynouard démontre qu'au contraire, l' "Holocauste" reste très présent, puisqu'il s'agit d'une arme de choix pour formater les jeunes générations. Puis il rappelle l'interrogatoire inquisitorial que la présidente du FN a subi le 9 décembre 2010 lors de l'émission d'Arlette Chabot "A vous de juger", afin de démontrer que dans nos sociétés relativistes, il existe encore une vérité immuable et incontestable : l'existence des "chambres à gaz homicides hitlériennes". Vincent Reynouard cite ensuite Maurice Bardèche pour souligner que, tant que l'ombre du jugement de Nuremberg planera au-dessus de nos têtes, aucune renaissance nationale et européenne ne sera possible. Enfin, Vincent Reynouard dénonce certains travers de la droite nationale qui reste résolument fermée à la modernité, aux cultures étrangères et au regard sur l'ailleurs. Il raconte ce qu'il a pu librement voir de l'Islam chiite en Iran.

 

 

Publié par ARB
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 12:24

Grégoire Boucher a consacré son émission "Lumière de l'espérance" du dimanche 13 juillet 2014 à un hommage en chansons à l'armée française. Était invité Jean-Marie Le Pen, qui a évoqué la Société d'études et de relations publiques (la fameuse SERP), éditrice des Poèmes de Fresnes lus par Pierre Fresnay. 

 

Publié par ARB
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 22:06

François Gibault, Libera me, Gallimard, 2014, p.76 : « Ce journal d'un vaincu [Fernand de Brinon], qui encourait la peine de mort et y fut condamné, n'avait que peu d'intérêt et aucune profondeur, même pendant les jours qui ont précédé son exécution. Rien à voir avec les écrits si poignants de Brasillach à l'approche de la mort. »

Publié par ARB
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 20:37

(Charlie Hebdo, n°1148, 18 juin 2014, p.9)

Publié par ARB
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 09:46

En sus d'un copieux dossier sur Dominique Venner, auteur de très belles pages sur Robert Brasillach, le dernier numéro de la revue littéraire Livr'Arbitres (n°14, printemps 2014) publie un ensemble d'articles sur Roland Laudenbach, éditeur de Brasillach après-guerre à la Table Ronde.

Alexandre Astruc, dans un entretien accordé à Catherine Distinguin, raconte que c'est la lecture par Laudenbach de l'article publié dans Combat par Astruc sur le procès Brasillach qui rapprocha les deux hommes. Il aurait pu ajouter que, dans une séquence de son premier long métrage, Les Mauvaises rencontres, écrit avec Laudenbach, on peut voir assez distinctement, dans une librairie, un exemplaire de L'Histoire du cinéma de Bardèche et Brasillach. 

 

Publié par ARB
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 08:26

"Affreux, sales et méchants : les futurs alliés européens du FN", par Pauline Graulle, Politis, 28 mai 2014 (« Marine Le Pen devait tenir le 28 mai une conférence de presse avec "ses alliés". Son parti parviendra-t-il à rassembler suffisamment de nationalistes, même unis contre l’Europe, pour fonder un groupe parlementaire ? ») :

« [...] la Ligue du Nord compte aussi parmi ses dirigeants quelques charmants messieurs [...] tel l'eurodéputé Mario Borghezio. Cet admirateur du terroriste Anders Brevik et du collaborationniste antisémite Robert Brasillach [...] »

 

 

Publié par ARB
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 09:53

 

 

 

Publié par ARB
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 14:04

Paru dans Réfléchir & Agir (n°47, été 2014, p.9)

 

 

 

 

Publié par ARB

Présentation

  • : ARB
  • ARB
  • : Blog de l'association littéraire des ARB ("Amis de Robert Brasillach")
  • Contact

Recherche