Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 15:14

Robert Brasillach est mentionné plusieurs fois dans l'ouvrage de Philippe Gumplowicz Les Résonances de l'ombre. Musique et identités, de Wagner au jazz (Paris, Éditions Fayard, janvier 2012, 322 p.), en particulier pour situer le critique musical André Coeuroy, qui le côtoya à Je suis partout et à La Chronique de Paris.

(cliquer sur les illustrations pour les agrandir)(cliquer sur les illustrations pour les agrandir)

(cliquer sur les illustrations pour les agrandir)

L'auteur évoque, pages 292-294, l'antiaméricanisme de Brasillach, notamment en citant son article « L'amitié du Tartuffe américain est une calamité sans remède » (Je suis partout, 25 avril 1941).

Publié par ARB - dans REVUE DES LIVRES

Présentation

  • : ARB
  • ARB
  • : Blog de l'association littéraire des ARB ("Amis de Robert Brasillach")
  • Contact

Recherche