Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2020 4 03 /09 /septembre /2020 16:35

Sous son allure paisible et mémoriale, Animateurs de théâtre est une bombe à retardement : ce court essai, publié en 1936 au milieu d'un tohu-bohu politique et social, ne pouvait évidemment connaître le retentissement qu'il eût mérité ; mais aujourd'hui, nous sommes à même de mesurer la nouveauté bouleversante que Brasillach apportait sur la place publique à la compréhension des arts dramatiques. (Le cinéma aussi l'a beaucoup occupé.)

Dès le début des années 30, encore étudiant, il est le premier à avoir clairement pris conscience du rôle dévolu depuis André Antoine et Lugné-Poe au metteur en scène-thaumaturge ; puis à en avoir défini les lignes de force. Ce qui revenait à Louis Jouvet (une « poésie de l'intelligence », écrit-il notamment) dans une représentation de Molière ou de Giraudoux n'était alors évident que pour une poignée d'artisans et de théoriciens de la scène. Nous qui sommes nés dans le culte du metteur en scène et du chef d'orchestre, nous avons peine à croire que jusqu'à la fin du XIXe siècle, et souvent encore dans le premier tiers du XXe, seuls l'auteur de la pièce et ses interprètes se partageaient l'affiche avec la gloire.

Ce culte, voire ses excès, c'est à ce jeune critique fou de théâtre que nous en devons le premier témoignage. Document irremplaçable, trace d'autant plus précieuse que c'est l'unique souvenir - ô combien vivace ! -, l'unique tableau d'ensemble, réfléchi et complet, que nous possédions des travaux et des jours, et surtout des personnages : Copeau, Dullin, Jouvet, Baty, Georges et Ludmilla Pitoëff, Raymond Rouleau en ses débuts, qui ont marqué, incendié plutôt d'un feu de joie inventive, les tréteaux de cet « avant-guerre » dont Brasillach demeure à tous égards un témoin capital.

---

A noter : note au texte et iconographie par David Gattegno.

---

Comptes rendus :
- par Louison Tellier, Présent, 28 décembre 2019, p.10 ;
- par Robert Spieler, Présent, n°3415, 11 mars 2020 ;
- par Remi Soulié, Éléments, n°185, août-septembre 2020, p.22.

Publié par ARB - dans THÉÂTRE REVUE DES LIVRES
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 12:49

Michel Mourlet, qui a préfacé l'édition du théâtre complet de Robert Brasillach chez Pardès (janvier 2020), lui a consacré son émission "Français, mon beau souci" du 2 mars 2020 (Radio Courtoisie) : "La langue théâtrale de Robert Brasillach", avec Marc Favre d’Echallens (administrateur de Défense de la Langue Française), Robert Kopp (écrivain, éditeur), Bernard Lefebvre (comédien, metteur en scène) et Hélène Robin (comédienne).

Ce volume a par ailleurs fait l'objet d'un compte rendu, signé Louison Tellier, dans le quotidien Présent (8 février 2020, p.7, "Brasillach dramaturge"), d'un autre, signé Robert Spieler, dans l'hebdomadaire Rivarol (11 mars 2020, p.11), et d'un troisième, signé Rémi Soulié, dans le bimestriel Éléments (n°185, août-septembre 2020, p.22).

Michel Mourlet est revenu sur sa préface à ce volume, ainsi que sur celle d'Animateurs de théâtre, dans son "journal critique", publié dans le n°59 (1er trimestre 2020, p.193-195) de La Nouvelle Revue Universelle.

Publié par ARB - dans THÉÂTRE
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 15:56

 

(Présent, hors série "Histoire-Actu", septembre-octobre 2018, "Pour un théâtre populiste", p.17)

Le dossier sur La Reine de Césarée annoncé ci-dessous a paru dans le numéro du quotidien Présent du 6 septembre 2018, pages 6-7.

Les Cahiers des ARB n°7 et 8 consacrés à la Reine de Césarée sont disponibles auprès de l'association.

Publié par ARB - dans REVUE DE PRESSE THÉÂTRE
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 10:45

La pièce de Robert Brasillach La Reine de Césarée, mise en scène par Bernard Lefebvre, est reprise depuis juin dernier au théâtre du Nord-Ouest (13, rue du Faubourg-Montmartre, Paris, IXe).

Prochaines représentations :

10 sept 20h45
15 sept 20h45
16 sept 17h
29 sept 20h45
30 sept 20h45
10 oct 20h45
13 oct 19h
14 oct 20h45

Réservation possible au théâtre et sur BilletRéduc.

 

Publié par ARB - dans THÉÂTRE
20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 14:10
"Robert Brasillach au théâtre"
("Présent", 19 octobre 2017, p.4)

 

Publié par ARB - dans THÉÂTRE
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 18:17

D'après le bulletin de réinformation de Radio Courtoisie du 17 octobre 2017 :

Fait rare, le théâtre du Nord Ouest à Paris joue une pièce de l’écrivain fusillé au sortir de la guerre. Elle conte la dernière rencontre de Titus et de Bérénice.

« La reine de Césarée » de Robert Brasillach mise en scène par Bernard Lefebvre est une interprétation magistrale qui remet en cause la chape de plomb qui repose sur les écrits du poète maudit ».

Le texte très soigné, sans être démodé, est servi par des acteurs puissants et la critique, bien que rare, est excellente.

Les comédiens donneront encore 7 représentations, jusqu’au 2 janvier seulement.

Publié par ARB - dans THÉÂTRE
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 12:52
Représentations le samedi 12 septembre 2015, à 17 heures, et le mercredi 15 septembre 2015, à 20 heures 45 ; mise en scène par Bernard Lefebvre ; avec Sarah Gfeller, Bernard Lefebvre, Lancelot Lefebvre, Frédéric Morel, Hélène Robin, Laurent Uo, Dominique Vasserot.
 
 

 

Publié par ARB - dans THÉÂTRE
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 00:11

Domremy-2011.jpg

Publié par ARB - dans THÉÂTRE
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 15:54

Qualifiant Bernard Giraudeau (1947 - 2010) d' « homme de gauche et exalté méfiant, peu porté à "être lisible d'emblée" », l'auteur de la nécrologie parue dans Le Monde (20 juillet 2010, p.20), Jean-Luc Douin, donne une liste de pièces jouées par Giraudeau qui commence en 1975 (Le Monde Magazine procède de la même façon dans le portrait, par Émilie Grangeray, publié dans son n°45 du 24 juillet 2010, p.15). Est ainsi passée sous silence une pièce qu'il eut le courage de jouer deux ans plus tôt, La Reine de Césarée du proscrit Robert Brasillach, ce que mentionnent pour leur part Marion Thébaud dans Le Figaro (19 juillet 2010, p.12, « Bernard Giraudeau, l'aventurier lumineux »), Simon Durtal dans VSD (n°1717, 21-27 juillet 2010, p.10, « Comédien, metteur en scène, écrivain... Une vie pour se réinventer ») et Laurent Dandrieu dans Valeurs actuelles (n°22 juillet 2010, p.26, « Bernard Giraudeau, artiste de grand vent »).  

PMH.

 

La Reine de Césarée, 1973 - 2

 

(photos extraites du n°523 de l'Avant-Scène Théâtre du 1er août 1973, p.4 et 6 : représentations de La Reine de Césarée de Robert Brasillach au Théâtre Moderne, Paris, à partir du 15 mars 1973)

 

http://farm5.static.flickr.com/4147/4845991927_2ae9a83dc6_b.jpg

Publié par ARB - dans THÉÂTRE
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 19:44
P.Vaneck, Césarée0001
Publié par ARB - dans THÉÂTRE

Présentation

  • : ARB
  • : Blog de l'association littéraire des ARB ("Amis de Robert Brasillach")
  • Contact

Recherche