Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 14:28

Dans de nombreux articles consacrés récemment à la Casapound est mentionnée la référence à Robert Brasillach, par exemple dans le quotidien suisse Le Temps (« Dans la maison des néofascistes italiens » ; paru dans Le Monde du 11 janvier 2012, page 17, sous le titre « C'est une maison noire ») : « Il faut sonner pour entrer. Au rez-de-chaussée, les murs du couloir exposent le «Hall of Fame» de CasaPound, son panthéon. En lettres colorées s’alignent par dizaines et dans le désordre les références culturelles et politiques du mouvement. Corto Maltese, le héros solitaire de la bande dessinée d’Hugo Pratt, Filippo Tommaso Marinetti, l’initiateur du futurisme, Che Guevara, le commandant Massoud, les écrivains Jack Kerouac, Luigi Pirandello, Saint-Exupéry, J. R. R. Tolkien, Knut Hamsun… Et, noyés parmi eux, comme s’ils n’étaient qu’un repère de plus, les noms de Benito Mussolini, Léon Degrelle, collaborateur belge, Waffen SS dans la division Wallonie, ou de Robert Brasillach, écrivain français fusillé à la Libération. On se croirait dans la chambre d’un adolescent confus. »

Publié par ARB - dans REVUE DE PRESSE

Présentation

  • : ARB
  • ARB
  • : Blog de l'association littéraire des ARB ("Amis de Robert Brasillach")
  • Contact

Recherche